FintechStart-Up

BANK’UP : la startup qui innove le secteur de la fintech au Cameroun

Innovation et Fintech: présentation de la Fintech BANK'UP

De plus en plus on observe une forte pénétration des téléphones mobile au Cameroun. C’est ce qu’il ressort du rapport digital 2018 de We are Social avec 19 millions d’abonnés au mobile. A cela s’ajoute la difficulté d’accès au crédit par la population. C’est ce sur quoi Noé Bakouba-Kaljop, le fondateur de Bank’ Up s’appuie entre autres.  A l’inverse, l’évolution de la société expose les populations à de besoins de consommation de plus en plus importants et quelques à des imprévues (maladie, accident…) pour lesquelles il faut trouver des solutions. C’est à ce genre de situations que BANK’UP s’attaque. Elle propose aux particuliers et TPI n’ayant pas, ou peu d’historiques de crédits des solutions de paiements différés. Le client fait ses achats auprès de partenaires de la startup, le commerce partenaire est immédiatement payé par la Fintech et le client rembourse cet achat sur 1, 2 ou 3 mensualités.

Lire aussi: Le Cameroun se dote d’un Data center 100% africain

D’après le CEO de Bank’Up ( www.bankup-cm.com) filiale camerounaise de la Startup loan2cash ( www.loan2cash-app.com) enregistrée en France, le service de paiement différé ou paiement à crédit est dans un premier temps orienté aux clients des Banques et des établissements de microfinances ( EMF) partenaires qui utilisent le canal de la FinTech pour bénéficier du service. Bank’Up annonce avoir commencé à nouer ses premiers partenariats avec des EMF envisage dans un second temps et ce, grâce à ses algorithmes va étendre son offre aux clients non bancarisés.

Le fondateur espère que cette offre nouvelle et innovante sur le secteur de la Fintech au Cameroun trouvera non seulement satisfaction auprès des clients et des acteurs de l’environnement financier Camerounais, mais aussi et surtout contribuera à améliorer le taux de bancarisation et lutter contre la pauvreté des populations.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Enable Notifications    OK No thanks